Nourrir son âme avec la nature

13 Mai 2019 Nourrir son âme avec la nature

La plupart des centres d’accompagnement des fous ou des personnes âgées dépendantes comprennent souvent un meilleur environnement écologique. Ce dernier joue un rôle fondamental sur la psychologie des humains. Il est composé de deux éléments : faunes et flores. Ceux-ci deviennent un support d’accompagnement efficace dans le domaine de la psychologie.

Se connecter avec la nature

La psychologie s’étend de plus en plus sur un grand nombre de domaines d’intervention. Elle peut se diviser en plusieurs branches, et ce, en fonction de la spécialité des professionnels qui y travaillent. Les écopsychologues viennent, par exemple, envahir le monde de la psychologie humaine. Ils prennent la nature pour fer de lance de leur méthode. Leurs patients sont donc invités à se focaliser sur des techniques basées sur la connexion avec les éléments naturels.

Cette démarche commence toutefois sur soi-même. Pour ce faire, il faut s’entraîner à se concentrer sur son propre corps. Ce dernier peut être une source de distraction. Transformez-le alors en facteur de concentration en utilisant vos organes de sens jusqu’à ce que vous sentiez connecté totalement avec vous-même. Appliquez cette même méthode avec la nature afin de sentir la beauté de celle-ci au fond de son âme. Cela soulage, purifie et fait disparaître progressivement le stress. Les exerçants vont même recevoir une nouvelle énergie leur permettant d’avoir envie de profiter de la beauté de la vie.

Écouter la nature

Certains psychologues environnementaux montrent un nouveau chemin qui peut vous paraître étrange. Ils invitent leurs clients à aller plus loin dans leur contemplation de la nature. Leur démarche propose, par exemple, à laisser la nature venir vers nous. Les végétations, les animaux, le sol, les pierres, etc. ont des organes de sens propres à eux. Ils peuvent s’intéresser aux humains qui ont, à leur tour, le devoir de les écouter. C’est cette sorte de proximité et de réciprocité que ces experts souhaitent mettre en exergue. Ils invitent spécialement leurs accompagnés à avoir ce contact avec la nature et laisser cette dernière les envahir progressivement. Cela apporte une sensation de la fraîcheur et du bien-être. L’âme se nourrit de la beauté de la nature. Elle dirige toute votre personnalité à emprunter cette voie et à vous laisser soigner par votre environnement. C’est vous-même qui allez tracer votre propre chemin vers cette aventure écopsychologique.

Profiter des bienfaits de la contemplation de l’eau

L’eau est un élément important de l’écosystème. Elle est purifiante et nettoyante. Un écopsychologue pourra vous conseiller de la contempler, ne serait-ce qu’en écoutant les effets sonores qu’elle apporte. Cette méthode rime avec la pratique japonaise dénommée « takigyo ». Il s’agit d’un exercice de méditation effectué assis sur une cascade d’eau. Michel Maxime Egger le confirme en parlant de l’appropriation de ce que les sens humains peuvent acquérir de l’eau. Le flux de la rivière est, par exemple, comparé à celui de vos veines si vous participez à cette séance. Comme si une communion effective existait entre le contemplateur et le contemplé (l’eau). La nature devient une partie inhérente à l’être humain, confirment les écopsychologues.

articles similaires
parler tout seul Quelques facteurs qui poussent à parler tout seul 25 Juil 2019

Ce qui se passe dans la vie quotidienne influe naturellement sur le psychique de...

chaleur et psychologie Rapport entre chaleur et psychologie 22 Juil 2019

Quand il fait chaud, c’est le corps qui réagit en premier. Cela aura bel et b...